MUSIC&CINEMA
Festival International du Film d'Aubagne - du 18 au 23 mars 2019

Raphaël Imbert

Raphaël Imbert

©Muriel Despiau

Master class de composition musicale pour l'image 2009

« Le jazz est le geste musical qui me permet de jouer avec qui je veux, quand je veux ».

Né le 02 juin 1974 à Thiais, France, Raphaël Imbert grandit dans un environnement particulièrement sensible aux pratiques artistiques. A l’âge de 15 ans, il découvre le saxophone qu’il apprend en autodidacte. Il s’inscrit dans la classe de Jazz du CNR de Marseille, et rencontre certains des musiciens avec qui il jouera le plus régulièrement comme Pierre Fenichel et Jean-Luc Difraya. Il développe rapidement une vision de la musique et du jazz liée à la spiritualité intrinsèque que représente la démarche musicale du Jazzman.
Dans ce but, il fonde le « Nine Spirit » pour jouer les musiques sacrées d’Ellington, Coltrane ou Ayler, et pour réaliser ses propres compositions. Par ailleurs, Raphaël met au point un projet d’étude sur le Sacré dans le Jazz, et devient lauréat de la Villa Médicis Hors Les Murs. Il est membre du conseil d’administration de l’Orchestre national de Jazz de 2004 à 2007 et remporte le 28ème concours national de Jazz de la Défense en juin 2005.
Raphaël Imbert compose également pour le cinéma et la télévision pour Philippe Carrese et Isabelle Boni-Claverie. Il élabore le projet « BACH COLTRANE » avec André Rossi et le Quatuor Manfred, l’album dépasse les 12 000 exemplaires vendus. En 2005, le Nine Spirit devient la Compagnie Nine Spirit.

Raphaël Imbert intégre comme étudiant l’École des Hautes Études en Sciences Sociales (EHESS) et en tant que tel il est missionné pour un séjour d’étude dans le sud des USA, dans le cadre du projet IMPROTECH.

En tant que musicien, enseignant et chercheur, Raphaël Imbert a été invité dans de nombreuses institutions, dont Emory University (Atlanta, GA, USA), Northern Colorado University (Greeley, CO, USA), Columbia University (New York, NYC, USA), UKZN (University of Kwazulu-Natal, Durban, South Africa), Academy of Music, Windhoek (Namibia), XXth quinquenal international congress of International Association of History of Religions, Toronto (Canada). Il est invité au French Quarter Festival à New York en 2016.

Il participe activement à différents projets de l’ensemble Contraste (Johan Farjot, Arnaud Thorette) et répond aux nombreuses invitations de musiciens reconnus dans des disciplines très diverses (Jean-Guihen Queyras, Chiara Banchini, Les Musiciens du Louvre, La Forge, Magali Léger, Karine Deshayes, le Salon Idéal d’Arielle Buteau, Fabrice Di Falco, etc.). Il est en 2016 commissaire de l’exposition « Accordé Ô Jazz » aux archives et bibliothèque départementales Gaston Defferre, avec le MuCem et Marseille Jazz des Cinq Continents. Il est producteur et animateur de l’émission « L’heur de plaire » sur France Musique durant l’été 2016, et « Swing Chronique » en 2017. Il est artiste en résidence en 2016 au Festival d’Art Lyrique d’Aix en Provence. Il intègre l’Attica Blues Big Band d’Archie Shepp (Jazz à la Villette 2012) et le nouveau label d’Harmonia Mundi « Jazz Village », pour lequel il publie « Heavens, Amadeus & The Duke », « Libres » duo avec Karol Beffa, « Music is my Home » et « Music is My Hope » en 2018, qui obtient les Victoires du Jazz 2018. Il est lauréat de la résidence en recherche artistique de l'IRCAM en 2018, et devient "Compositeur Associé" au Théâtre du Briançonnais (dispositif SACEM/DGCA). Écrivant de nombreux articles pour des revues scientifiques, spécialisées ou généralistes (Libération, Le Monde.fr, Le 1 Hebdo, L’Homme, Jazz Mag, Philo Mag, Les Cahiers du Jazz, Les Cahiers d’Études Africaines, Mouvement, etc.), il publie en mars 2014 aux éditions de l’éclat le livre « Jazz Supreme. Initiés, Mystiques & Prophètes ».

Date

22 mars 2019 00h00